Au revoir !

Chers sénégalais, chère Mme Leoen,

Cette année scolaire se termine ainsi que notre projet de classe. Nous avons travaillé chacun de notre côté sur les fleuves Rhône et Sénégal et avons tout mis en commun sur le blog. Nous avons reçu vos cadeaux. Ils nous plaisent beaucoup et nous espérons que les nôtres vous ont plu également. Nous vous remercions pour votre participation au projet et nous vous disons à bientôt.
La classe de 4°10 <3 aller kiss

Sortie pédagogique à la brèche

Après le message de Monsieur Beye, un rapide clin d’oeil en photo au sujet d’une autre sortie pédagogique réalisée le mercredi 24 avril : la découverte de la brèche à l’embouchure du fleuve Sénégal.

Les élèves devraient bientôt réaliser un résumé de cette sortie pour vous la faire partager.
La brèche est en effet un site étonnant où le paysage ne cesse d’évoluer causant des dégâts pour les populations environnantes.

Au départ dans le bus

Au départ du Collège, dans le bus.

A l'arrivée, entre mer et fleuve

A l’arrivée, entre mer et fleuve.

Les élèves notent leurs observations.

Les élèves notent leurs observations.

Observation avec les jumelles reçues grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes

Observation avec les jumelles reçues grâce au soutien de la Région Rhône-Alpes.

Fleuve, pélican, déchets... L'eau dans toutes ses dimensions.

Fleuve, pélicans, déchets… L’eau dans toutes ses dimensions.

De nombreux crabes croisés sur le chemin.

De nombreux crabes croisés sur le chemin.

Rencontre avec des pêcheurs de retour d'une pêche en mer.

Rencontre avec des pêcheurs de retour d’une pêche en mer.

Découverte du "Land art" et clin d'oeil aux correspondants du Rhône.

Découverte du « Land art » et clin d’oeil aux correspondants du Rhône.

Pour Pascale Jorland Bao

Maison du fleuve Rhône,
Maison du fleuve Sénégal,
deux maisons sœurs pour
un même désir, partager
notre culture des fleuves.
Derrière chacune de ces maisons, il y a des hommes, des femmes. Il faut bien cela pour fonder, bâtir, consolider, agrandir, rêver…

Aujourd’hui, nos maisons sont en deuil. Nous avons perdu l’une de ses bâtisseuses, Pascale Jorland Bao.

Amoureuse des fleuves et des Hommes, Pascale fut notre lien, notre boussole en terre sénégalaise. Depuis la création de la MDFS en 2006, elle a été de toutes les actions : colloque, exposition, projet pédagogique… Son engagement, sa disponibilité, sa patience et ses connaissances de l’univers fluvial étaient reconnus de tous.
Pourtant, elle, si humble, n’aimait pas être mise en lumière. Plus que capitaine, elle s’imaginait passeuse. Celle qui d’une rive à l’autre permet aux Hommes de se rejoindre. Une femme précieuse.

Sa disparition nous met dans la peine. Nous l’espérons aujourd’hui aux côtés de Maam Coumba Bang, génie du fleuve, figure protectrice qu’elle affectionnait tant.
Toutes nos pensées à sa famille et ses amis.

L’équipe de la Maison du fleuve Rhône

Ondine, notre légende du fleuve Rhône

Cécile nous a raconté de nombreuses légendes du Rhône. Cela nous a donné envie d’imaginer la nôtre. En jouant avec les mots, nous avons imaginé 4 personnages puis leur histoire. Nous espérons que cette légende vous plaira.
Mathilde, Estelle, Amélia et Hassina de l’école Jean Jaurès de Givors.

Il était une fois une jeune fille qui s’appelait Ondine.Ondine vivait dans le fleuve Rhône car elle était une sirène. Elle avait de longs cheveux couleur or, de beaux yeux vairons et ses jambes étaient recouvertes d’écailles. Elle était très belle.

Ondine ne vivait pas seule. Avec elle, vivait sa soeur Thondine. Thondine était en tout point différente d’Ondine. Elle était colérique, moqueuse, jalouse. Ondine en avait assez de sa soeur. Un jour, ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le fleuve. Thondine avait été tellement méchante qu’Ondine décida de quitter le fleuve pour trouver un autre endroit où vivre.

Arrivée sur terre, Ondine chercha un travail. Mais ce n’était pas facile car elle ne savait faire que nager. Et les métiers qu’on lui proposait ne lui convenait pas du tout. Par exemple, maîtresse d’école, policière, vendeuse…Elle était prête à tout abandonner quand elle rencontra par hasard un vieil homme prénommé Herbequin.

Ce dernier fut interpellé par la couleur des yeux d’Ondine. Il faut dire qu’Herbequin avait lui aussi les yeux vairons. Il questionna longuement Ondine et finit par découvrir qu’elle était sa petite fille. Ondine n’en crut pas ses oreilles. Elle qui pensait être seule au monde avec sa soeur, voilà que maintenant elle avait un grand-père.

Celui-ci lui raconta toute son histoire, comment ses parents avaient été tués par le méchant Vulsar, une bête mi-homme, mi-poisson qui vivait à la source du Rhône, comment il avait réussi à sauver Ondine et Thondine en les cachant dans une grotte au fond du Rhône.

Ondine décide alors de se venger de Vulsar. Elle retourne voir sa soeur pour lui demander de l’aide mais celle-ci a disparu. Il semblerait que Vulsar l’ait enlevé. Herbequin et Ondine partent de suite à sa recherche. Ils remontent jusqu’à la source du Rhône où ils découvrent que Vulsar s’apprête à se marier avec Thondine.

Herbequin et Ondine racontent tout à Thondine qui dégoûtait repousse Vulsar. Tous les trois décident de tendre un pièce à ce dernier et finissent par le tuer.

Depuis ce jour, Ondine, Thondine et Herbequin vivent heureux dans le fleuve Rhône. Même si Thondine fait encore des caprices qui font déborder le fleuve !

Fleuve Congo

En marge de notre projet, j’ai eu la chance d’échanger avec Alain Bomboko, riverain du fleuve Congo.

Il a un projet singulier, celui de créer une bibliothèque flottante permettant d’aller de village en village par le fleuve pour proposer des échanges de livres et accompagner ainsi les enfants dans l’apprentissage et le plaisir de la lecture. Pour en savoir plus sur ce projet, je vous invite à découvrir son blog  : http://abomboko.over-blog.com

Et comme nous ne sommes plus à un fleuve près, Alain Bomboko nous fait le plaisir de partager avec nous deux vidéos sur le fleuve Congo : 

« Abandonnés sur le fleuve », durée 6 min.
« Les ressources halieutiques » , durée 1 min 30

Cécile Leoen
Maison du fleuve Rhône

Notre maquette de centrale hydroélectrique

Durant plusieurs semaines, nous avons réalisé, Vincent, Marwan, Maurin, Romain et moi, une maquette de centrale hydroélectrique (qui sert à produire de l’électricité grâce à l’eau) pour en comprendre le fonctionnement et pour comprendre comment on peut produire de l’électricité grâce à l’énergie hydrolique. Cette construction n’a pas été simple et lors du test, la nôtre de fonctionnait pas. Nous allons devoir continuer dans quelques mois, mais en attendant, cours, leçons, évaluations sont au menu.

A bientôt, Nans

Estelle Larios

Bonjour,

je suis Estelle, j’ai 9 ans. Ma passion est l’équitation. Mon cheval s’appelle Indien. Je fais des exercices avec lui tous les samedis. J’adore entendre les chevaux galoper.

J’ai appris que sur le Rhône les poissons ne pouvaient pas passer les barrages alors il faut leur construire une échelle à poissons.

Je suis espagnole et j’aime le bruit des vagues quand elle s’échoue  et les dauphins  qui me poursuivent dans la mer.

Et vous que faites-vous pour vous amuser dans l’eau?

à bientôt.

Bienvenue sur votre blog

Ce blog est votre outil de travail.
Vous pouvez y partager vos découvertes sur les fleuves
à travers articles, photos, sons et vidéos.

Vous avez deux façons d’accéder à votre blog RMTF :

En vous connectant sur le site RMTF : http://www.racontemoitonfleuve.org
En utilisant directement l’adresse : http://rmtf1213.blogs.laclasse.com

Site  hébergé par le Département du Rhône en lien avec la classe.com
Dispositif d’échange développé par la Maison du fleuve Rhône
et soutenu par la Région Rhône-Alpes et le Grand Lyon.

La charte d’utilisation du blog

Un blog est un site Web tenu par un ou plusieurs blogueurs qui s’expriment sous la forme d’articles datés, signés et classés du plus récent au plus ancien à la manière d’un journal de bord. Le blog peut être enrichi de liens vers d’autres sites, d’images ou de sons, et peut faire l’objet de commentaires laissés par les lecteurs.

Les auteurs du blog ont tous un identifiant et un mot de passe personnel leur permettant d’ajouter des articles et des commentaires. Ces derniers sont ensuite proposés à la relecture auprès du modérateur. Ils ne s’affichent donc pas immédiatement sur le blog.

Tous les auteurs  s’engagent à respecter la charte d’utilisation  du blog en laissant un commentaire sous cet article.

RESPECT
Si je tiens des propos inappropriés.

La tenue des propos  échangés se fait dans la courtoisie et le respect mutuel. Garant de la bonne tenue du blog, le modérateur veille au respect des thèmes abordés et se réserve le droit de ne pas publier un article. Dans ce cas, il en informe directement l’auteur.

LIBERTE D’EXPRESSION
Si je mets en ligne un article dont je suis l’auteur.
Tout article ou commentaire publié sur le blog demeure sous l’entière responsabilité de son auteur.
Il doit trouver un titre à son article et le signer en inscrivant son nom à la fin. Un article anonyme ne peut pas être publié.
Enfin, pour le confort de lecture, l’auteur doit s’assurer qu’il n’a pas fait de fautes d’orthographe et qu’il n’a pas utilisé d’abréviations ou de langage SMS.

DROITS D’AUTEUR
Si je mets en ligne un article, une citation ou une photographie dont je ne suis pas l’auteur.

Pour illustrer un propos, on s’appuie parfois sur des textes, des extraits de textes ou des photographies dont nous ne sommes pas l’auteur. Dans ce cas, il faut inscrire dans son article le nom de l’auteur original.
Si c’est un texte ou une citation, il faut l’inscrire entre guillemets avec  le nom de l’auteur. Si c’est une photographie, il faut inscrire en dessous le nom du photographe ou de la structure propriétaire de la photographie (collège, association…).

DROIT A L’IMAGE
Si je mets en ligne une photographie avec des personnes facilement reconnaissables.

Il faut s’assurer que les personnes présentes sur la photographie ont donné leur accord pour que leur image soit diffusée sur le blog.