Pour Pascale Jorland Bao

Maison du fleuve Rhône,
Maison du fleuve Sénégal,
deux maisons sœurs pour
un même désir, partager
notre culture des fleuves.
Derrière chacune de ces maisons, il y a des hommes, des femmes. Il faut bien cela pour fonder, bâtir, consolider, agrandir, rêver…

Aujourd’hui, nos maisons sont en deuil. Nous avons perdu l’une de ses bâtisseuses, Pascale Jorland Bao.

Amoureuse des fleuves et des Hommes, Pascale fut notre lien, notre boussole en terre sénégalaise. Depuis la création de la MDFS en 2006, elle a été de toutes les actions : colloque, exposition, projet pédagogique… Son engagement, sa disponibilité, sa patience et ses connaissances de l’univers fluvial étaient reconnus de tous.
Pourtant, elle, si humble, n’aimait pas être mise en lumière. Plus que capitaine, elle s’imaginait passeuse. Celle qui d’une rive à l’autre permet aux Hommes de se rejoindre. Une femme précieuse.

Sa disparition nous met dans la peine. Nous l’espérons aujourd’hui aux côtés de Maam Coumba Bang, génie du fleuve, figure protectrice qu’elle affectionnait tant.
Toutes nos pensées à sa famille et ses amis.

L’équipe de la Maison du fleuve Rhône

Laisser un commentaire