GROUPE 1: Fama Sarr Gueye, Yaye Fatou N’diaye, Aminata Sylla Fall, Aminata Dièye et El Hassane Lamine M’baye

hier, jeudi 18 avril 2013 nous étions partis faire une visite de terrain au quai de pêche artisanale de Guet Ndar. ce quartier est situé sur un cordon littoral appelé la Langue de Barbarie. il est limité à l’ouest par l’océan atlantique et à l’est par le petit bras du fleuve Sénégal au nord par Santhiaba (un  autre quartier de pêcheurs) et au sud par le cimetière de Diamalaye.

pour bien réussir notre mission, nos encadreurs nous a divisé en trois groupes de travail. nous sommes du gropue n° 1. il est composé des élèves suivants: Fama Sarr Gueye, Yaye Fatou N’diaye, Aminata Sylla Fall Aminata Dièye et El Hassane Lamine M’baye. on a pris départ à 16 h 30 et on a fini à 17h 15. ces 45 minutes nous ont permis de constater ce qui suit: le quartier connait un problème de pollution. la pollution du fleuve Sénégal est un danger pour les populations, les oiseaux et surtout les poissons.il y a en effet des poissons qui meurent. l’eau fournie par la SDE (Société des Eaux)  provient du fleuve, ce qui est nocif pour les consommateurs.

on remarque aussi qu’il y a des ordures partout: des sachets et des bouteilles en plastique ou en verre, des restes d’aliment, des déchets humains, des cadavres d’animaux, des produits ménagers inutilisables…. ce qui est plus grave, ce sont les enfants que l’on voit jouer au bord du fleuve sur les tas de saleté. certains mêmes se baignent dans l’eau sale et noire. sur la route, on voit de l’eau stagnante verdâtre et rougeâtre causée par le dégèlement des camions frigorifiques. celle-ci est mêlée aux écailles des poissons et au sable. cela a favorisé le développement des vers de terre et de certaines bactéries qui pourraient causer des maladies dangereuses comme le choléra, la diarrhée, le paludisme et la bilharziose.  c’est vraiment de la désolation.

 

Laisser un commentaire